LES CHEFS

TASTING TOQUICIMES

Un événement porté par les chefs étoilés

Le Président

Emmanuel RENAUT, Chef de Flocons de Sel ***

Le flocons de Sel a été créé il y a 20 ans par un jeune chef, Emmanuel RENAUT.

Formé à Paris, il démarre sa carrière au restaurant de l’hôtel Crillon auprès de Christian Constant, faisant équipe avec Yves Camdeborde.

Il rejoint Marc Veyrat à l’Auberge de l’Éridan, qu’il seconde en cuisine durant sept ans. Cette expérience est entrecoupée par un passage chez le Chef Yves Thuriès.

Après un séjour à Londres où il dirige la cuisine de l’hôtel Claridge’s, il retourne vers les montagnes et s’installe à Megève.

Meilleur ouvrier de France et Compagnon du Tour de France, Emmanuel RENAUT obtient une deuxième étoile au Guide Michelin en 2006.

Il fait également partie des « Grands Chefs » Relais & Châteaux et des « Grandes Tables du Monde ».

Février 2012, c’est la consécration. En effet, le Guide Michelin décerne une troisième étoile à Emmanuel RENAUT et à son restaurant Flocons de Sel. Une belle récompense après toutes ces années de passion et de travail !

En 2017, il prend de la hauteur… La passion pour la montagne et la nature du Chef se retrouve dans son alpage. Le Chalet Le Forestier, situé sur les pistes de Rochebrune, plein de charme pour accueillir randonneurs l’été et skieurs l’hiver.

Tout commence professionnellement en 1993 quand Guillaume Gomez entre en apprentissage au restaurant « Le Traversière » avec le chef Johny Bénariac pour une durée de deux ans.

Après un apprentissage complet, seul en cuisine avec le Chef, spécialisé dans la cuisine du gibier, il entre dans la brigade du chef Jacques Le Divellec dans son fameux restaurant doublement étoilé des Invalides à Paris où les produits de la mer sont à l’honneur.

C’est dans cette maison qu’il découvre la « Grande Cuisine » gastronomique et la rigueur des brigades. C’est au bout de six mois que Jacques Le Divellec repère en lui des capacités pour diriger et lui confie la responsabilité d’un poste. Il passe de commis à chef de partie et dirige sa part de la brigade. C’est également là qu’il reçoit et nourrit les grands de ce monde et du show-biz, du président François Mitterrand à Eddy Barclay.

En témoignage de cette complicité qui dura trois ans, Jacques Le Divellec le place dans la brigade du chef Joël Normand au Palais de l’Elysée en juin 1997.

C’est en 1998 qu’il commence les concours de cuisine. Après avoir remporté le Trophée National du Jeune Chef à 20 ans, il en fera plusieurs par an jusqu’à l’obtention du titre envié de Meilleurs Ouvriers de France, qu’il remporte à 25 ans et devient par conséquent le plus jeune lauréat de l’histoire. C’est le président Jacques Chirac qui lui remettra sa médaille lors d’une cérémonie dans la salle des fêtes du Palais de l’Elysée.

Au service de quatre présidents, il parcourt la France et le monde lors de rencontres internationales et d’événements prestigieux comme les Sommets du G8 et du G20.

Le Parrain

Guillaume GOMEZ, chef des cuisines de la Présidence de la République

  • Un des Meilleurs Ouvriers de France
  • Président des Cuisiniers de la République Française
  • Co-Président d’Euro-Toques France

La République Française le distingue également en le nommant :

  • Chevalier de l’Ordre National du Mérite
  • Officier de l’Ordre du Mérite Agricole
  • Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres
  • Chevalier dans l’Ordre des Palmes Académiques

Très engagé dans le secteur associatif, il est membre de plusieurs associations de cuisine. Membre titulaire de l’Académie Culinaire de France, Ambassadeur pour l’Europe des Toques Blanches du Monde, il est avec Michel ROTH Co-Président d’Euro-Toques. Egalement Président-Fondateur des Cuisiniers de la République Française, il fédère un grand réseau de Chefs cuisiniers et pâtissiers à travers le monde.

Il est aussi le représentant français pour le Club des Chefs des Chefs lors des « G20 » de la gastronomie. Club le plus exclusif au monde, qui rassemble les chefs de chefs d’Etat, où il n’y a qu’un chef par pays. Il parraine et participe à de nombreuses semaines gastronomiques en France et à l’étranger, pour valoriser le savoir-faire, les produits et la Cuisine française.

C’est pour cet engagement de la reconnaissance et la mise en valeur de la Cuisine Française qu’il reçoit en 2012 « Le Prix du Rayonnement Français » pour la gastronomie. Premier professionnel à recevoir ce prix, il est reconnu comme l’un des meilleurs ambassadeurs de la cuisine française à travers le monde.

En 2013, les Nations Unis le nomment à Bangkok, Ambassadeur, pour la promotion et la reconnaissance des Indications Géographiques Protégées. Ils sont avec Ian Kittichai, les deux premiers chefs au monde à recevoir cette distinction.

En 2014, Le Ministre en charge de la Fête de la Gastronomie le nomme Parrain pour la quatrième édition.

FRANCK REYNAUD

Franck Reynaud, nommé cuisinier de l’année Suisse romande
par le guide Gault & Millau au restaurant gastronomique L’Ours, à Crans-Montana (Suisse)

« En 2019, Franck Reynaud célébrera son quart de siècle à la tête des cuisines du Pas-de-l’Ours. Un lieu qui l’a vu grandir en tant que chef: il n’avait que 24 ans lorsque son beau-père, Armand Bestenheider, cuisinier de formation, lui a confié cette responsabilité.

Depuis, les tables tenues par la famille se sont multipliées et Franck Reynaud a accumulé les points, pour atteindre 18/20 dans notre édition 2018 avec le titre de «Promu de l’année».

Les établissements, hôtels et restaurants des Bestenheider renforcent progressivement leur identité rustique chic en cumulant vieux bois, pierre, peaux de bête et laines profondes.

Dans cette quête de romantisme contemporain, le Pas-de-l’Ours conserve de l’élégance. Les plats de Franck Reynaud également. La merveilleuse fougue créative du chef s’est quelque peu assagie au profit de la précision et de la pertinence.

Le filet de sole offre ainsi une chaire parfaite. Elle affirme sa présence avec un jus d’arêtes, qui se conjugue magnifiquement avec des cardons soulignés par du safran et du curcuma. On retrouve cette capacité à magnifier les produits avec le mignon de veau, enrobé d’une délicate peau de marjolaine dont le parfum a infusé la viande durant la cuisson. La courge et les salsifis donnent un écho goûteux et vif, associé à une mousseline de pommes de terre à la truffe. »

Source : Gault & Millau

Et en présence de

Les chefs invités étrangers

FRANCK REYNAUD
Le Pas de L’Ours *,
Crans Montana

FRANCESCO IBA
La Bogetta *,
Genève

TAIGO LEPIK
Chef de la Présidence, Estonie
Organisateur du Bocuse d’Or
Europe 2020

CLAUDE LEGRAS
Chef **, MOF
Le Floris – Asnières, Suisse
Révélation Gault & Millau Suisse en 1997

Les chefs meilleur ouvrier de france

EMMANUEL RENAUT
Le Flocon de Sel ***

GUILLAUME GOMEZ
Chef de l’Élysée
Président de l’Académie Culinaire
de France

JOSEPH VIOLA
Membre du Bureau
des Toques Blanches Lyonnaises

BERNARD MURE-RAVAUX
Champion du Monde des Fromagers

PHILIPPE RIGOLLOT
Champion du Monde de Pâtisserie

JACQUES DUBOULOZ
Affineur Fromager

PATRICK CASULA
Champion du Monde des Desserts

Les chefs étoilés français et toques

RENÉ MEILLEUR
La Bouitte ***
Président du Conservatoire
des Recettes de Montage

EDOUARD LOUBET
La Bastide de Capelongue **

SERGE VIEIRA
Restaurant Serge Vieira
Vainqueur du Bocuse d’Or 2005

MICKAEL ARNOULT
Les Morainières **

JULIEN GATILLON
1920 **

BENOIT VIDAL
L’atelier d’Edmond **

MICHEL ROSTANG
Restaurant Michel Rostang **

CLÉMENT BOUVIER
Ursus *

PIERRE MARIN
Lamartine *

ERIC JAMBON
Le Domaine des Séquoias *

ANTHONY BISQUERRA
L’Alpaga *

JEAN-JACQUES NOGUIER
La Ferme de l’Hospital *

ALAIN PERILLAT
Atmosphère *

HUBERT CHANOVE
Le Refuge des Goumets *